Lost I, Forêt. 50x66 cm

Lost II, falaise. 50x66 cm

Lost III, Désert. 50x66 cm

Lost IV, château de carte. 50x112 cm

huile sur bois.

Lost

 

"Au début c'est pas grand chose mais, y a du caillou sous nos pas. C'est mou mais ça tient bon. Je ne sais plus quand tout ça s'est mis à bouger, à quel moment mes semelles et la terre ferme se sont mis à s'faire la gueule. C'est là je crois que j'ai perdu pied, que mon corps a eu besoin de contact, avec le sol surtout, et qu'il n'avait plus d'autre choix que celui de tomber. Alors c'est ce que j'ai fait. Maintenant ça va mieux. Je m'suis raccrochée au vide, en m'disant qu'au moins ça laissait d'la place pour quelque chose."

 

D'innocentes petites scènes de genre semble t'il. Et pourtant quelque chose d'étrange se dégage de ces paysages.Un temps qui semble figé, et puis des vides qui apparaissent comme autant de "pièces manquantes" que le spectateur est libre de combler pour construire sa propre narration.

Château de cartes